Compte rendu d’un entretien avec Jean-Paul Wildrianne

Victor Le Doux et Jean-Paul Wildrianne

 

Jean-Paul Wildrianne est décédé en avril de cette année 2009 à l’âge de 77 ans.  Il était le dernier survivant des trois témoins francophones ayant attesté de la prophétie donnée en français par Danny Henry à la « Clifton Cafeteria » de Los Angeles le matin du 11 février 1961.

 

 

William Branham

Danny Henry


J’ai eu le privilège de lui parler, il y a quelques années et il se souvenait très bien de cet événement mais sans y déceler toute la profondeur que nous y voyons, lorsqu’on est croyant du Message de Malachie 4.

 

Il me disait qu’après tout ce temps, il lui était tout-à-fait impossible de se souvenir des mots exacts qui avaient été prononcés par Danny Henry.

 

Il disait aussi que c’était du français, mais pas du français comme on parle en France. Plutôt un genre de dialecte… cela ressemblait à du français canadien ou du français parlé dans des îles francophones.

 

Pour lui, ce « parler en langues » ou cette prophétie n’était rien de plus qu’un message personnel donné à un évangéliste… 

 

Bien qu’ayant été témoin de cette prophétie extraordinaire, bien qu’ayant entendu de ses propres oreilles le prophète parler les oracles de Dieu… cet homme n’a jamais accepté le Message. Il est devenu directeur d’une école biblique dans la mouvance des Assemblées de Dieu.

 

Jean-Paul Wildrianne était né près de Liège en Belgique. On le voit sur la photo du haut à côté de Victor Le Doux, originaire de Bordeaux et ancien traducteur aux Nations Unies.  Celui-ci fut l’homme qui a transmis le témoignage suivant à Frère Branham :

 

I, Victor Le Doux, am a full-blooded Frenchman; born-again Christian, filled with the Holy Spirit. My address is 809 North King Road, Los Angeles 46. I attend the Bethel Temple, Pastor Arne Vick, pastor. A true translation that I proclaim, of prophecy said over Brother Branham, given by Danny Henry in French, February the 11th, 1961, at the Full Gospel Business Men's breakfast. A true translation of the prophecy.

Frère Branham a lu ce mot de Victor Le Doux dans "Paradoxe" le 10 décembre 1961 et dans "Debout dans la brêche" le 23 juin 1963.

 

Le premier témoin était une femme, Annette Long, de Baton Rouge en Louisianne. Elle était assise juste devant Frère Branham et c'est elle qui a réagi la première. Ensuite Victor Le Doux a confirmé que c'était du français.  Frère Branham leur a alors demandé d'écrire, chacun séparément ce qu'ils avaient entendu.  Puis ils ont comparé leurs notes qui coïncidaient exactement, à la ponctuation près. Ensuite un troisième témoin s'est approché pour confirmer la prophétie à son tour. C'était un Belge, Jean-Paul Wildrianne, qui avait écouté le prophète debout, au fond de la salle. Victor Le Doux et Annette Long ont ensuite traduit la prophétie du français en anglais.  Et ce sont les mots que nous connaissons :

 

Because thou hast chosen the narrow path, the harder way, which thou hast walked of thy own choosing, thou hast picked the correct and precise decision and it is MY WAY. Because of this momentous decision, a huge portion of Heaven awaits thee. What a glorious decision thou hast made! This, in itself, is that which will give, and make come to pass, the tremendous victory in the Love Divine!

 

Trois témoins étaient présents pour attester de la prophétie de l’Amour Divin.

Annette Long

Victor Ledoux

Jean-Paul Wildrianne

 

 

A ce jour, je n’ai pas réussi à retrouver les mots exacts qui ont été prononcés en français !  Néanmoins, on peut affirmer que ces paroles pourraient être celles-ci :

 

Parce que tu as choisi le sentier étroit, le chemin plus difficile, dans lequel tu as marché de ton propre choix, tu as pris la décision correcte et précise et c’est MON CHEMIN. A cause de cette décision capitale, une énorme portion du Ciel t’attend. Quelle glorieuse décision tu as prise ! Ceci, en soi, est ce qui donnera et fera s’accomplir la formidable Victoire dans l’Amour Divin.

 

Tout ceci s’est passé le 11 février 1961 lors du déjeuner des Hommes d’Affaires du Plein Evangile, [à l'invitationde son fondateur Demos Shakarian et de Miner Arganbright] dont les séances étaient et sont toujours organisées à la Clifton Cafeteria de Los Angeles.  Frère Branham venait de parler avec audace contre le système dénominationnel.

 

salle de réunion de la "Clifton Cafeteria" où Frère Branham a prêché le 11 février 1961

 

Le même jour, dans la soirée de ce 11 février, Frère Branham prêche un message intitulé « Abraham » dans lequel il dit, en parlant de ce qui est arrivé le matin : « Quelque chose est arrivé dans ma propre vie que je n’oublierai jamais ! »  Sans aucun doute, c'était cette promesse: une énorme portion du Ciel t’attend !  Dans ce message du soir, on sent que Frère Branham jubile et il est aussi très décontracté, faisant rire son auditoire à de nombreuses reprises.

 

Jean-Paul Wildrianne

 

Le dernier témoin s’en est allé… mais la prophétie reste d’actualité, plus que jamais.  Tout comme Jésus avait choisi Jean, Pierre et Jacques pour être témoins au Mont de la Transfiguration; Il a choisi trois témoins pour entendre cette merveilleuse prophétie de la formidable Victoire dans l'Amour Divin.

 

Il ne change pas, Il est le Même hier, aujourd'hui et éternellement !

 

Que Dieu vous bénisse !

 

Frère Jean-Pierre Jacquemart